Séminaire GERiiCO/CeRIES


La première séance du séminaire doctoral GERiiCO/CeRIES "Communication numérique et sciences sociales : Problèmes méthodologiques et épistémologiques" se tiendra jeudi 21 mars 2019, de 10h à 15h, salle F0.42 de la Maison de la Recherche (Pont-de-Bois).

Catégorie : Actualités du Laboratoire

Séminaire doctoral GERiiCO/CeRIES

« Communication numérique et sciences sociales :

Problèmes méthodologiques et épistémologiques »

Année 2018-2019

 


Jeudi 21 mars 2019, de 10h à 15h,


salle F0.42 (Maison de la Recherche)

de l'Université de Lille - Campus Pont-de-Bois

 

 

Intervenants : L. Favier & L. Le Douarin

 

La sociologie et les sciences de l’information et de la communication font face à généralisation du numérique non pas seulement comme un outil de traitement de leurs matériaux de recherche mais comme un media dans lequel se joue une grande partie des activités et des relations humaines, ces activités et relations qui sont leur objet d’étude. L’information (presse, information scientifique etc.), la lecture, l’enseignement, l’accès à la culture (bibliothèques, musées, cinéma) le commerce, les rencontres, la consommation et bien d’autres aspects de l’activité humaine et sociale est médiatisée aujourd’hui par des plateformes numériques. L’objet d’étude de ce séminaire porte sur les problèmes de méthode rencontrés quand on analyse les données numériques que les chercheurs en sociologie et en information-communication notamment recueillent dans des enquêtes, des corpus, des jeux de traces numériques. Ces données devenant massives (big data), le chercheur en sciences sociales est confronté à plusieurs difficultés : la diversité des données, leur qualité (biais contenus dans les données massives) leur anonymisation, la quantification des individus.

 

Le séminaire souhaite se concentrer sur les questions d’interprétation liées aux méthodes de recueil et de traitement de telles données.

 

Sous le nom de « sciences sociales computationnelles » ou « sciences sociales numériques » chercheurs en devenir et chercheurs aguerris s’interrogent sur la nécessité pour les « sciences sociales de se réinventer et compléter leur arsenal théorique et méthodologique pour devenir (…) des sciences sociales de troisième génération » (Boullier Sociologie du numérique, 2016, p.320). C’est dire à quel point les problèmes de méthode sont bien indissolublement liés à des questions épistémologiques. Nous sollicitons étudiants et chercheurs à partager réflexion et expérience sur ce thème lors de quatre séminaires.

 

 

- Compétences scientifiques :
Connaître les problèmes méthodologiques des enquêtes et de la constitution de corpus à l’âge des données massives Identifier l’enjeu épistémologique que constitue le traitement des données massives pour les sciences sociales.
- Compétences transférables :
Les compétences scientifiques précédemment décrites sont transférables dans de nombreuses disciplines des sciences humaines et sociales.

 

 

PROGRAMME